Afin de vous offrir la meilleure expérience web, nous utilisons des cookies et des technologies de suivi conformément à notre politique de confidentialité.

Plus d'info

L'histoire des Palais de glace

«La glace et l’eau sont des matières uniques pour la nature», souligne Karl Neuhaus. Chaque hiver, ce Fribourgeois de 82 ans a créé dans les environs du Lac Noir un univers féerique de glace représentant de somptueux palais et des sculptures bizarres. Pour y parvenir, il n’a guère besoin de plus que de ferraille, de quelques planches de bois, d’une installation d’arrosage et de beaucoup d’imagination.

Karl Neuhaus laisse aussi faire la nature ce qu’elle veut quand il crée en hiver son univers de glace. Dans un petit bois, près du Lac Noir, naissent des tours et des palais, des figures et des sculptures, des fleurs géantes et une palmeraie – le tout en glace et éclairé la nuit. «Beaucoup de visiteurs pensent que je sculpte moi-même les figures dans la glace», souligne le jardinier glacier, «mais je n’installe que le dispositif, le reste est produit par la nature.» Le dispositif est composé de structures qu’il vaporise avec un arroseur dès que la température atteint entre -2°C et -10°C. L’eau gèle, la glace pousse en hauteur, recouvre les structures portantes, déborde et forme des milliers de petits stalactites. De petits monticules naissent sur les surfaces glacées qui à leur tour se développent pour changer progressivement d’aspect. La glace s’accroche là où on ne s’y attend pas, chaque construction et chaque sculpture changent de jour en jour.

Après environ cinq jours et cinq nuits, le grand palais est à son tour entièrement recouvert de glace. L’ouvrage le plus imposant du jardin mesure douze mètres de haut: lorsque la température reste en dessous de zéro degrés pendant un certain temps, le palais s’élève même à quinze mètres du sol. Pour que son univers de glace reste intact pendant tout l’hiver, Karl Neuhaus, laisse 20 arroseurs en marche pendant la nuit. Il tire son eau de sources des environs.

Karl Neuhaus a aujourd’hui 80 ans. Autrefois, il s’occupait seul de son jardin deglace – jusqu’à 12 heures par jour. Aujourd’hui, l'office du tourisme chargent du travail physique éprouvant. Ils déblaient la neige, sécurisent l’installation, sablent les chemins et les marches du palais. Neuhaus espère encore pouvoir expérimenter et arroser quelques hivers.

Signaler une erreur

Plus d'info

Cela pourrait aussi vous intéresser